Accueil > Archives > 2013

Rencontres à vifs

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

dans le cadre de MP 2013

Cycle de rencontres - échanges (en entrée libre) organisé par Le Merlan scène nationale à Marseille et le LAMES
22, 23, 24 octobre 2013


- Mardi 22 octobre à 19h - Qu’est-ce qu’une personne ?
Intervenants : Gabriel Mattéi (AMU) Sylvia Girel et Constance De Gourcy (AMU CNRS LAMES)
- « Je est un autre » disait Rimbaud. Dans cette phrase célèbre, le poète rappelle combien se connaitre soi-même relève avant tout d’une expérience relationnelle. Quelle est en effet la part d’altérité constitutive de la personne et comment la saisir ? Car c’est bien au coeur de nos individualités que résident le semblable et le différent. Dans les plis singuliers du social se cachent et se masquent des expériences et des répertoires d’actions qui sont ici rassemblés dans un même territoire, celui de la personne qui se raconte et qui est racontée. De cette intrication fascinante du je et du multiple nous extrairons la part commune, celle qui s’énonce et résonne dans l’ordinaire du quotidien de chacun pour le constituer dans sa singularité.

-  Mercredi 23 octobre à 19h - Qu’est-ce qu’un territoire ?
Intervenants : Laura Centemeri, Nadège Pandraud, Constance De Gourcy (AMU CNRS LAMES)
- L’appartenance, ce mot aux multiples résonances évoque d’emblée une relation privilégiée au territoire. Mais quel est ce territoire de l’appartenance ? Et comment penser les appartenances sans exclusion, en incluant les différences, toutes les différences ? Cette invitation à considérer le territoire dans son épaisseur spatiale et temporelle nous fera voyager au coeur de nos attaches, individuelles et collectives, proches et lointaines, pour en interroger le sens profond, la dimension cachée, celle qui nous relie à l’autre tout en nous permettant d’être nous-mêmes.

- Jeudi 24 octobre 2013 à 19h - Qu’est-ce que l’identité ?
Intervenants : Nasser Tafferant (sociologue), Christophe Rulhes (co-fondateur du GdRA), Constance De Gourcy (AMU CNRS LAMES)
- L’identité, c’est ce mot magique qui produit des effets merveilleux lorsqu’on l’évoque, lorsqu’on l’invoque auprès des autres, ces autres semblables et différents à la fois, sur ce qui fait nous-mêmes, notre histoire, nos façons d’être, de percevoir, de dire ce que nous trouvons d’important et d’essentiel dans la vie. En cela l’identité est une révélation lumineuse, une fabrique de reconnaissance de soi et des autres, de soi à travers les autres et vice versa. Mais l’identité, c’est également cette part occulte, sombre et troublante de nous-mêmes vers laquelle on n’ose parfois s’acheminer, si ce n’est d’un pas hésitant, avec précaution, comme pour ne pas troubler l’existence ordinaire. L’identité fonctionne comme un miroir limpide et déformant à la fois, saisissant l’autre comme un repère de soi.