Accueil > Autour du LAMES > Archives "Autour du LAMES" 2016 et avant

APPEL A CANDIDATURE - Ecole d’été "Les sciences sociales au Proche-Orient à l’épreuve de leurs sources"

par Sylvie Chiousse - publié le

L’école d’été « Les sciences sociales au Proche-Orient à l’épreuve de leurs sources » se tiendra sur une durée de 5 jours, à Beyrouth au Liban. Elle s’adresse à des doctorants en sciences sociales de toute université proche-orientale ou européenne. Soutenue par l’Agence Universitaire de la Francophonie, le LabexMed (Université d’Aix-Marseille – Maison méditerranéenne des sciences de l’homme) et le projet européen WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World), elle est organisée en collaboration entre l’Ifpo et l’Université Saint-Joseph (Beyrouth), l’Institut de recherche sur le monde arable et musulman (IREMAM, Aix-en-Provence), le CHERPA (Croyance, Histoire, Espace, Régulation Politique et Administrative - Sciences Po Aix-en-Provence) et le Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ, - Le Caire).
La thématique proposée pour cette session est celle du rapport aux sources, interrogé tant en termes méthodologiques qu’en termes théoriques. Sur des terrains proche-orientaux, cette problématique permet de s’inscrire dans des débats scientifiques sur la production du savoir (notamment et sans exclusive, au Proche-Orient, débat sur les postcolonial et subaltern studies), mais aussi d’innover en matière de construction de corpus lorsque l’accès aux données s’avère difficile (conflits, sources indisponibles ou éparses, etc.). Enfin, il s’agit de réfléchir aux articulations entre la production de savoirs et des débats sociétaux mobilisant des sources contradictoires. Au-delà, l’école d’été visera à questionner les pratiques et les conditions de l’interdisciplinarité, l’inscription de savoirs au coeur des sciences sociales et non à leurs périphéries.

- Les candidatures sont à déposer avant le 28 avril 2014.
- Adressées à m.catusse@ifporient.org et ecoleetebeyrouth@gmail.com, elles comprendront :
- un CV ;
- un projet de participation de 6 000 signes environ, rédigé en français ou en anglais, indiquant comment les candidats questionnent dans leurs travaux leurs rapports à des sources.

A noter : les frais de transport et de séjour seront pris en charge par les organisateurs.