Accueil > Espace Jeunes chercheurs > Annuaire des doctorants

PELLEGRINI Chloé

Coordonnées
chloepellegrini.maroc@gmail.com

Fonction
doctorante en sociologie (LAMES-CNRS - Aix-Marseille Université) : Diglossie(s) dans l’enseignement supérieur marocain : quels savoirs pour quels acteurs ? Enjeux identitaires et politiques dans un contexte de massification et de mondialisation de l’éducation, sous la direction de Yolande Benarrosh

Formation
- Sept.2010 – sept.2011, Master en Anthropologie Sociale du Développement – Londres, Royaume-Uni (mention bien), School of Oriental and African Studies, University of London
- Sept.2000 – juin 2002, CAPES de lettres classiques et année de stage de titularisation – Paris, France, Université Sorbonne Paris IV
- Sept.1998 – juin 2000, Bi-admissible à l’agrégation de lettres classiques – Paris, France, Université Sorbonne Paris IV
- Sept.1997 – juin 1998, Maîtrise de lettres classiques, mention très bien, Université Sorbonne Paris IV
- Sept.1996 – juin 1997, Licence de lettres classiques, mention bien, Université Sorbonne Paris IV
- Sept.1994 – juin 1996, Classes préparatoires lettres supérieures, Lycées Victor Hugo et Janson de Sailly – Paris, France
- Sept.1993 – juin 1994, Baccalauréat littéraire, mention bien, Lycée Claude Monet – Paris, France

Productions
Publications
- Février 2017, « Boutieri Charis, Learning in Morocco : language politics and the abandoned educational dream, Bloomington (Indiana), Indiana University Press, 2016, 304 p. », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée En ligne, Lectures inédites.
- Août 2016 – Rapport d’enquête, Programme MIM-AMERM 2014-2015
« Le diplôme étranger, un remède au chômage des diplômés ? » - Discours et représentations sur l’employabilité des diplômés et la valeur des diplômes sur le marché de l’emploi de Marrakech
- Juin 2016 – Article, “Parcours de petits entrepreneurs français à Marrakech” Les Cahiers d’Etudes Africaines 221-222, 2016, Paris, France (p.81-100)
- Juillet 2015 – Article coécrit avec Catherine Therrien, “French migrants in Morocco : from a desire for elsewhereness to an ambivalent reality”, Journal of North African Studies, Volume 20, Issue 4 - 2015
- Janvier 2015 – Rapport collectif - La question du « chez-soi » au Maroc : les représentations des migrants français confrontées aux points de vue des Marocains dirigé par Catherine Therrien
Rédaction de deux chapitres : - Chapitre 1 : « Profil démographique et historique de la présence française au Maroc » ; Chapitre 3 : « Parcours professionnels et identitaires de petits entrepreneurs français à Marrakech : à l’épreuve de l’altérité »
- Avril 2014 – Publication du rapport pour Burma Campaign : Rape and Sexual Violence by the Burmese Army
- Septembre 2012 – publication du rapport pour TAPOL : Indonesia’s unresolved mass murders : undermining democracy

Communications
- Juin 2016 - « Diglossie(s) dans le système éducatif marocain : quels enjeux ? », Journée Doctorale du LAMES-CNRS - AMU, MMSH, Aix-en-Provence
- Mars 2016 – « Langues d’enseignement dans le système éducatif marocain : nouvelles perspectives sur les liens sociaux », Marrakech, Réseau international d’écoles doctorales de l’AISLF (Rédoc), « La sociologie au défi des transformations du lien social : questions de méthode »
- Novembre 2015 – « Critères de recrutement et politiques éducatives linguistiques au Maroc. Enquête auprès d’employeurs de différents secteurs d’activités (région de Marrakech) », Journées d’études « Travail et mondialisation au Maghreb », LAMES-CNRS - AMU, MMSH, Aix-en-Provence
- Mai 2015 – EHESS, Paris, Colloque « Des Nord(s) vers les Sud(s) : état de la recherche sur les mobilités » - Communication avec Catherine Therrien :
« La migration des Français au Maroc : d’un désir d’ailleurs à une réalité remplie d’ambivalence »
- Novembre 2014 – CRASC, Oran, Algeria, colloque “De l’Europe vers le Maghreb : état de la recherche sur les migrations Nord-Sud »
Communication : « Trajectoires identitaires et stratégies d’adaptation de petits entrepreneurs français à Marrakech »
- Décembre 2013 – ARIC, colloque « Mouvements sociaux et dynamiques de changements », Rabat, Maroc - communication : « Relations professionnelles et identitaires de petits entrepreneurs français à Marrakech : une démarche entrepreneuriale au contact de l’Autre marocain »
- Septembre 2012 – Northern Illinois University, DeKalb, Chicago, Etats-Unis, colloque “Imagining Cambodia » - communication : « 32 years after the Khmer Rouge : the Politics of Reconciliation in Cambodia”

Expérience professionnelle
- Septembre 2013 – présent, Directrice de la société « Diotime Consultant » - Marrakech, Maroc, Bureau d’études en éducation : formation et recherche
Pôle formation : Ingénierie pédagogique : création de formations, de référentiels et de supports pédagogiques, Formations linguistiques auprès des étudiants, Formations d’enseignants (enseignements primaire et secondaire), Formations auprès d’organisations de la société civile
Pôle recherche : Les projets professionnels et personnels des étudiants, L’insertion des jeunes diplômés sur le marché de l’emploi, Les problématiques linguistiques dans l’enseignement
- Janvier 2014 – présent, Ingénierie pédagogique et formations, Prestataire pour l’Institut Français du Maroc : Formations linguistiques à destination des agrégatifs de sciences du Centre Régional des Métiers de l’Enseignement de Marrakech (CRMEF), Formations linguistiques à destination des étudiants de 1ère année des facultés de médecine (FMPM) et de sciences de Marrakech (FSSM), Module de méthodologie du mémoire universitaire en dernière année de licence scientifique (FSSM), Formations de formateurs en école secondaire privée, Formations de formateurs en école préscolaire publique (FMPS)
- Mars 2014 – présent, Coordinatrice d’un projet de recherche, Programme MIM-AMERM – Rabat, Maroc - L’employabilité des jeunes diplômés marocains selon le lieu d’obtention de leur diplôme à l’étranger ou dans le système d’enseignement supérieur national : cas de Marrakech et sa région : Etude qualitative basée sur des entretiens approfondis avec des DG et DRH de grandes entreprises marocaines ; des acteurs institutionnels de l’enseignement et de l’emploi ; des jeunes diplômés ; Analyse des causes et enjeux de la mobilité internationale des étudiants marocains ; Analyse des politiques publiques marocaines en matière de mobilité étudiante internationale ; Formation de trois enquêteurs aux entretiens qualitatifs
- Janvier 2013 – janvier 2014, Participation à un projet de recherche sur la migration française au Maroc - Programme MIM-AMERM – Rabat, Maroc : Recherche démographique : la présence française au Maroc depuis la fin du XIXème siècle ; Ethnographie : parcours professionnels et identitaires de petits entrepreneurs français à Marrakech
- Février 2012 – novembre 2012, Chercheuse freelance pour une ONG – Londres, Royaume-Uni - Burma Campaign, ONG de défense des droits de l’homme en Birmanie : Viols et violences sexuelles de l’armée birmane contre les femmes et filles des minorités ethniques, Documentation et compilation de données (2002-2012), analyses, Entretiens avec des organisations de la société civile birmane, études de cas, Mise en lien de ces crimes au regard du droit pénal international
- Septembre 2011 – septembre 2012, Chercheuse freelance pour une ONG – Londres, Royaume-Uni - TAPOL, ONG de défense des droits de l’homme en Indonésie et Papouasie de l’Ouest : Réconciliation et politiques identitaires en Indonésie ; Les conséquences politiques et sociales actuelles des massacres anti-communistes de 1965-1966 en Indonésie ; Les politiques discriminatoires contre les survivants des massacres et leurs descendants ; Analyse des discours identitaires au sein de la société civile ; Analyse des initiatives locales de réconciliation et de clarification historique
- Septembre 2011 – décembre 2012, Enseignante de français langue étrangère – Londres, Royaume-Uni, Norland Place School : Enseignement du français dans une école primaire anglaise (tous niveaux), Création d’un référentiel de compétences de langue française pour enfants anglophones
- Septembre 2006 – août 2010, Enseignante de lettres classiques – Bangkok, Thaïlande - Lycée Français International de Bangkok (réseau AEFE) : Enseignante en littérature et lettres anciennes (latin, grec), Coordination du département de langues, Encadrement des projets professionnels des élèves ; aide à l’orientation
- Septembre 2002 – août 2006, Enseignante de lettres classiques – Gagny, France
Collège Théodore Monod : Enseignante en français et lettres anciennes, Conseillère à l’orientation des élèves, Médiatrice entre les familles et les services sociaux, Membre du conseil d’administration
- Novembre 2004 – juin 2006, Conférencière et organisatrice de conférences – Paris, France - Protection Judiciaire de la Jeunesse, Ministère de la Justice : Conférences sur la littérature auprès d’un public de professionnels de la délinquance juvénile (psychologues, éducateurs, juristes…), animation de débats (Exemples : « le rapport au crime et au châtiment chez Dostoïevski » ; « la loi et le père dans l’œuvre de Kafka », etc.)

Projet de thèse
- Diglossie(s) dans l’enseignement supérieur marocain : quels savoirs pour quels acteurs ? Enjeux identitaires et politiques dans un contexte de massification et de mondialisation de l’éducation
- Résumé :
Le paysage linguistique au Maroc est multiple et les langues d’enseignement dans le système éducatif public marocain sont fragmentées. En effet, l’enseignement primaire et secondaire est dispensé en arabe standard qui fait rupture avec les langues maternelles des Marocains (dialectes marocains et/ou berbères). À l’issue du baccalauréat, dans le système supérieur, les langues d’enseignement sont différentes selon les filières : le français qui a été étudié comme une langue étrangère durant la scolarité de façon obligatoire dès la troisième année du primaire devient la langue d’enseignement des filières scientifiques et économiques tandis que les filières des sciences humaines demeurent en arabe.
L’objet de cette thèse consiste à identifier et analyser les causes et les conséquences des choix politiques de fragmentation des langues d’enseignement dans le système éducatif marocain, en ciblant particulièrement les impacts de ces choix sur les acteurs de l’enseignement supérieur (étudiants et enseignants) ; sur les rapports de ceux-ci à ces différentes langues d’enseignement, aux savoirs et à soi comme acteur social ; et, ainsi, à plus grande échelle, sur la cohésion sociale de la société marocaine.
Notre hypothèse est que, telle qu’elle est actuellement appliquée dans le système éducatif marocain, cette fragmentation entraîne non seulement une forte déperdition dans l’acquisition des connaissances et des difficultés d’appropriation et de construction du savoir pour les étudiants ainsi que des « défis » éducatifs pour les enseignants, mais aussi une hiérarchisation entre les langues d’enseignement et entre les filières, source d’une hiérarchisation entre les acteurs sociaux, et ainsi d’une communautarisation linguistique, éducative et socioprofessionnelle de la société marocaine.