Accueil > Archives > 2015

Soutenance de thèse Ariane Richard-Bossez

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

Ariane Richard-Bossez présentera ses travaux en soutenance le 27 novembre 2015, à 14h, salle 1 - MMSH

La construction sociale et cognitive des savoirs à l’école maternelle : entre processus différenciateurs et moments de démocratisation. Le cas des activités relatives à l’écrit en grande section
Cette thèse interroge la manière dont les savoirs se construisent à l’école maternelle et les différenciations scolaires entre élèves qui peuvent s’y jouer. S’inscrivant dans une sociologie du curriculum, croisant sociologie de l’éducation et sociologie de la connaissance, elle saisit les savoirs scolaires dans leur double dimension, à la fois sociale et cognitive, et souligne comment ces deux dimensions se tissent mutuellement.
Sur le plan empirique, ce travail s’appuie sur une enquête de terrain par observation dans six classes de grande section situées dans des milieux sociaux variés et se centre plus particulièrement sur les apprentissages relatifs à l’écrit.
L’analyse des données récoltées montre que si au cours des activités scolaires des opérations socialement et cognitivement différenciatrices tendent à se répéter, on peut également discerner, de manière plus ponctuelle, des moments de révision de ces mêmes opérations ouvrant ainsi sur des possibilités de démocratisation des apprentissages.
Plus largement, cette recherche met en évidence la nature relationnelle du processus de construction des savoirs en montrant comment celui-ci se co-produit en situation à partir d’éléments internes et externes à cette situation.

- directeurs : Nicole Ramognino et Philippe Vitale

- membres du jury :
- Jean-Yves Rochex (Paris 8)
- Mathias Millet (université Rabelais, Tours)
- Marceline Lappara (université de Lorraine)
- Nicole Ramognino (AMU Lames)
- Philippe Vitale (AMU Lames)