Accueil > Archives > 2016

Séminaire du LAMES, 30 septembre 2016, Véronique Le Goaziou

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

Les viols en justice : des attentes déçues ?
-  salle Duby, 14h - 16h15

< img1133|left> en partenariat avec Gendermed

En France, comme dans la plupart des pays développés, il faut attendre les années 1970-1980 pour que les violences sexuelles soient saisies par la justice et leurs auteurs condamnés. Dans les débats et controverses de l’époque, les activistes de la judiciarisation et de la criminalisation des viols auront donc fini par l’emporter.
Mais plus de quarante ans après, l’on observe d’une part que peu d’affaires sont en réalité portées à la connaissance de la justice et d’autre part que, parmi elles, seule une petite minorité est renvoyée devant les assises. Comment expliquer ce double phénomène ? Qu’est-ce que la justice fait des affaires qui lui sont confiées ? Quel regard porte-t-elle sur les faits, les auteurs et les victimes ? Quelles décisions prend-elle ? etc.
À partir d’une recherche qu’elle a dirigée avec une équipe de juristes et de sociologues, V. le Goaziou tentera d’apporter des éléments permettant d’éclairer ces questions.

Discutants : Constance de Gourcy (MCF LAMES AMU CNRS) et Mathieu Flinois (doctorant LAMES AMU)