Accueil > Actualités du LAMES

Séminaire Modeler la ville : transformations et dynamiques urbaines dans les « quartiers d’arrivée »

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

Séminaire Modeler la ville : transformations et dynamiques urbaines dans les « quartiers d’arrivée »
Organisation : Stella Volpe (Cherpa, Sciences Po Aix) & J.-S. Borja (LAMES, MMSH)

- Séance 2 - Les hôtels meublés du centre ville marseillais, des lieux d’accueil menacés ?
Virginie Baby-Collin et Assaf Dahdah (TELEMME)
Le 20 mars 2017, 14 heures, salle 105, Sciences Po Aix, Espace Philippe Seguin (IEP Aix-en-Provence)



- Séance introductive avec Michel Peraldi (Iris, EHESS).
Le 27 janvier 2017, 14h30-17h, salle G. Duby, MMSH
Entre action publique multiforme, pratiques citoyennes/citadines
et processus socio-spatiaux

audio


- Argumentaire
Nombre de quartiers centraux de nos grandes villes constituent des « quartiers
d’arrivée » pour les migrants. Si, d’une part, ils forment une sorte de « sas » pour les
nouveaux arrivants (se situant souvent à proximité des gares ou des ports), de l’autre, ils sont susceptibles de devenir des quartiers « hôtes », voire d’ancrage et de fixation. S’ils trouvent ainsi une sorte de fonction urbaine à l’échelle des villes, force est d’admettre que cette hospitalité et ces ancrages ne sont pas toujours des plus reluisants, s’agissant souvent de quartiers habités par des personnes à bas revenus, dégradés et inconfortables, à l’habitat vétuste et insalubre, où la copropriété règne en maître, où - comme à Marseille - les hôtels meublés et les squats sont présents en nombre.
Et pourtant ! Ces espaces ne cessent d’être travaillés, reconfigurés. Ils sont
assujettis à des processus pluriels, qui se déploient suivant des logiques complexes,
parfois contradictoires ou décalés, et le plus souvent à des échelles différenciées.
Comment dès lors se modèle l’urbain dans ces quartiers ? Et comment, à leur échelle, penser, appréhender et modéliser le changement urbain ? Ce séminaire se propose d’explorer certaines des dynamiques qui participent de ces processus de transformation :« invasions/successions », circulations et échanges transnationaux, déploiement d’une action publique multiforme, formulation de problèmes sociaux (logements, précarité, relégation spatiale, ou encore droit de cité des étrangers, etc.), formes de participations citoyennes, de résistances, d’actions collectives et d’expérimentations, interactions au quotidien et pratiques citadines ordinaires, usages et usures des espaces publics et privés.

- Contact : jeanstephane.BORJA@univ-amu.fr

Agenda

Ajouter un événement iCal