Accueil > Actualités du LAMES

Séminaire MIMED - 24 avril 2017, Delphine Diaz

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

Accueillir les exilés et réfugiés étrangers en France au cours de la première moitié du XIXe siècle : Marseille, ville refuge
14-17h, salle PAF

Résumé
Sous les monarchies censitaires et la Seconde République, la France a joué un rôle de terre de refuge pour les exilés européens. En rappelant la chronologie des migrations contraintes vers la France, parmi lesquelles celles en provenance de l’Europe méridionale ont longtemps été dominantes, il s’agira de mettre en évidence les temps forts de l’accueil des étrangers persécutés pour leurs idées au cours du premier XIXe siècle. Dans le même temps, on évoquera la tâtonnante construction d’une législation et d’une réglementation sur les « étrangers réfugiés », qui s’est appuyée sur la définition de conditions de résidence restrictives et sur l’attribution concomitante de secours financiers du gouvernement.
Dans un tel cadre, le cas de Marseille, ville parcourue dès les années 1820 par des exilés libéraux italiens, espagnols et grecs, pourra être éclairé : on s’interrogera notamment sur la volonté affirmée par le gouvernement, à partir de la monarchie de Juillet, de limiter l’installation de réfugiés dans les principales métropoles du pays, parmi lesquelles Marseille était particulièrement visée. On proposera un parcours des lieux de résidence et des points de rencontre pourtant fréquentés par les exilés et réfugiés dans la ville portuaire, tout en posant la question des voies de la politisation qui s’y o-raient à eux malgré l’intense surveillance dont ils faisaient l’objet.

Discutante : Delphine PERRIN, Chaire d’études méditerranéenne (AMU, MMSH, LabexMed)

Agenda

séminaire

  • Lundi 24 avril 14:00-17:00 - Delphine Diaz - université de Reims Champagne Ardennes

    Séminaire MIMED - 24 avril 2017, D. Diaz,

    Lieu : salle PAF, MMSH


Ajouter un événement iCal