Accueil > Actualités du LAMES

Dominique Boullier (EPFL). "Ce que le Big Data et le Machine Learning font aux sciences sociales"

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

Avec la prolifération des traces numériques, nous sommes entrés dans une nouvelle époque de quantification du social. Nos outils d’accès aux données (qualitatives et quantitatives) encapsulent des modèles du social qui distribuent le pouvoir d’agir à des entités différentes : les structures, les préférences individuelles et désormais, les réplications, ces entités qui circulent et qui nous traversent à haute fréquence. Cela nous oblige à réviser nos méthodes d’enquête et à mieux identifier l’échelle de complexité des problèmes que nous voulons traiter. Mais cela risque aussi de mettre les sciences sociales en position de faiblesse par rapport à la puissance des plates-formes du capitalisme financier numérique qui accaparent les données et financent désormais les recherches qui leur conviennent.

Discutants : Sylvia Girel et Nicolas Doduik

Dominique Boullier, professeur de sociologie, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, (EPFL), Digital Humanities Institute.
Docteur en sociologie (EHESS), HDR en Infocom, diplômé de linguistique, Dominique Boullier a exploré les pratiques urbaines des habitants et leurs pratiques numériques à Rennes (1981-1989) et en Californie (chercheur à UC Berkeley de1985 à1986). Il a créé son entreprise pour concevoir les systèmes d’aide aux utilisateurs (des interfaces à la documentation technique) et les systèmes d’information dans les entreprises au moment où elles s’informatisaient (1989-1996). Il est devenu professeur à l’Université de Technologie de Compiègne en 1996 et y a dirigé l’équipe de recherche en sciences sociales très orientée par les sciences cognitives (1998-2005). Il a créé et dirigé plusieurs userlabs notamment Lutin User Lab, Cité des Sciences (2004-2008). Il est devenu directeur scientifique du médialab de Sciences Po avec Bruno Latour (2008-2013). Il travaille depuis 2012 à la compréhension des points de vue possibles en sciences sociales lorsqu’on mobilise les traces numériques. Dernier ouvrage paru sur le sujet : Sociologie du numérique (2016), Paris, Armand Colin.

Agenda

Ajouter un événement iCal