Accueil > Espace Jeunes chercheurs > Annuaire des doctorants

BELHOCINE Houa

Coordonnées : hbelhocine2001@yahoo.fr ou houahassina.belhocine@etu.univ-amu.fr

- Doctorante au Lames
- Maîtresse de conférences tituaire, enseignante-chercheure de sociologie et de français, Alger

Cursus universitaire
- Habilitation à diriger des travaux de recherche soutenue à l’université d’Alger2 en juillet 2016 (avec félicitations du jury).
- Doctorat en sociologie de l’éducation année 2009 de l’université d’Alger. Intitulé de la thèse : « Les relations sociales et pédagogiques à l’université. Étude comparative entre l’USTHB et l’Université d’Alger »
- Magistère ancien régime en sociologie de l’éducation obtenu en 2000/2001. Intitulé de la thèse : « l’évaluation de l’université par les enseignants. Cas de l’Université des sciences et technologie Houari Boumediene Alger (USTHB).
- Diplôme de Post-graduation Spécialisée en « Ingénierie de la formation » obtenu en 1996. Formation conjointe entre la Société SONELGAZ, université d’Alger et de la formation continue. Le titre du mémoire : « Etude sociologique de la formation des formateurs à l’USTHB ».
- DALF (Diplôme Approfondi de Langue Française) Session Mai 2005 ; formation à l’Institut français d’Alger.
- Formation technique pour l’enseignement du français fonctionnel assurée par les services culturels de l’ambassade de France durant l’année 2003-004.
- Formation d’une année avec un mémoire sur « la mise en ligne d’un cours » à l’ENS de Kouba à Alger, année 1913.
- Formation de courte durée dans le cadre du FOS et l’élaboration du référentiel pour les étudiants des écoles préparatoires sciences et techniques en Algérie en 2012
- Formation de courte durée organisée par l’agence universitaire de la francophonie à l’USTHB. 2012.
- Formation dans le cadre du français fonctionnel organisée par l’ambassade de France en 2003/2004.
- Plusieurs stages de courte durée dans différentes universités européennes (en France, en Belgique et en Espagne).

Carrière professionnelle dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
- De 1987 à 2009 - Attachée de recherche à l’Université des Sciences et Technologies Houari Boumediene ;
- Responsable du service des relations extérieures et des manifestations scientifiques de 1995 à 2009 à l’USTHB.
- Enseignante associée en économie générale à l’USTHB de 1990 jusqu’à 1996.
- De 2009 à 2017 : enseignante-chercheure MCA à l’Ecole Supérieure des Sciences Appliquées d’Alger. Module enseignés : « sociologie industrielle », « français FOS » et « ingénierie humaine ».
- Responsable du module de français à l’EPSTA de 2010 à 2013.
- Enseignante de communication langue française à l’école supérieure de technologie (l’ENST) de 2013 à ce jour.
- Enseignante associée en « Gestion des Ressources Humaines » et en « économie d’entreprise » à la faculté des sciences économiques et de gestion de l’université d’Alger de 2000 à 2006
- Enseignante associée du « français fonctionnel médical » à la faculté de Médecine année 2004/2005

Productions scientifiques

Ouvrages
- Publication aux éditions Edilivre à Paris, d’un manuel intitulé : S’entraîner au français scientifique et technique en décembre 2015. extrait consultable.
- Publication aux éditions Edilivre à Paris, d’un manuel intitulé : De la sociologie industrielle à l’ingénierie humaine en janvier 2016. extrait consultable.
- Publication aux éditions Edilivre à Paris, d’un manuel intitulé : Le résumé : une activité génératrice de compétences en aout 2016. extrait consultable.
- Publication aux éditions Edilivre à Paris, d’un manuel intitulé : Le rapport de stage : Pourquoi ? Comment ? en avril 2018. extrait consultable.

Articles de revues
- "L’enseignement en Algérie de la période coloniale à nos jours : étude historique et analytique", Revue des études sociologiques, 2e semestre 2007, Université de Jijel. Algérie.
- "La culture et les intellectuels en Algérie : étude historique et analytique". Revue des sciences sociales. 2e semestre 2007. Université de Médéa Algérie.
- "L’opération « enseignement-apprentissage » dans le supérieur". Revue des sciences sociales de l’université de Blida. 1er semestre 2014.
- "L’université et la mondialisation". Revue des sciences sociales de l’université d’Alger 2e semestre 2010.
- "L’évaluation de l’université par les enseignants. Cas de l’université des sciences et technologie Houa Boumediene (USTHB)", Revue de l’Agence Nationale du Développement de la Recherche Universitaire (ANDRU), n° 10.
- "L’enseignement du français dans le contexte francophone algérien, entre utilité et idéologie" . Ouvrage collectif titré : Activités langagières, pratiques pédagogiques et rituels. Une approche interculturelle à l’école et en formation. Sous la direction de Frédérique MONTANDON et Carla SCHELLE. Téraèdre 2016.
- "Dix ans de LMD : entre les réticences du départ et les insuffisances d’aujourd’hui". Revue Dafatirs, n°13, 2014 université d’Alger 2.
- "Les rapports pédagogiques enseignants-étudiants". Revue de sociologie, de littératures et sciences sociales n°11 2014, faculté des sciences sociales et humaines de l’université Lounici Ali de Blida2.
- "L’évaluation formative en contexte d’enseignement supérieur". Actes du 26e colloque ADMEE 2014. Cultures et politiques de l’évaluation en éducation et en formation qui a eu lieu du 15-01-2014 au 17-01-2014
- "L’usage du numérique comme alternative à l’enseignement des modules dits secondaires. Cas du module de français à l’EPST d’Alger" ; en ligne Actes du 1er colloque international sur l’usage du numérique dans l’enseignement supérieur qui a eu lieu du 2 au juillet 2012.
- "La motivation pour les études : études de cas des étudiants de l’école préparatoire aux sciences et techniques". Revue Educ-Recherche n°09 Janvier 2015.
- "L’enseignement du FOS dans le contexte algérien. Cas des écoles d’ingénieurs en Algérie", Revue Didactiques, université de Médéa, 2015.
- "L’effet contexte et l’engagement pour les études", Revue Educ-Recherche n°09 Janvier 2015.
- "Les compétences transversales et l’interdisciplinarité" . Article accepté avec modification /revue edso.revues n°42 "éducation et socialisation".
- "L’enseignement du français dans le contexte francophone Algérien et Espagnol. Etude comparative", Revue synergies Espagne ; en cours d’évaluation.

Participations aux colloques et communications
- « La culture Kabyle face aux enjeux du monde actuel ». Communication présentée au séminaire national sur « le changement social et la société algérienne » organisé par l’université de Blida en 2007.
- « L’usage du numérique comme alternative à l’enseignement des modules dits secondaires. Cas du module de français à l’EPST d’Alger ». Communication présentée au colloque international sur l’usage du numérique dans l’enseignement supérieur 3-4 juillet 2012 à l’université d’Oran en collaboration avec l’ambassade de France.
- "L’évaluation formative des enseignements » présentée au colloque international sur l’évaluation des étudiants et des formations dans l’enseignement supérieur : modèles en usage et principaux défis" qui a eu lieu les 24-25 avril 2012 à l’EST Oujda Maroc.
- école d’été 3-4 juillet 2010 FSP Appui à la formation des écoles supérieures algérienne et création de l’ENST.
- 2e séminaire sur « les pratiques pédagogiques dans les écoles préparatoires : l’évaluation » 17-18 décembre 2011 organisé par l’ANDRU et l’EPSTA d’Annaba.
- séminaire « les écoles préparatoires et les grandes écoles quelle formation pour quelle stratégie ? » organisé à l’EPST d’Oran en octobre 2011.
- « L’enseignement du français à l’EPSTA ; problèmes et perspectives ».
Présentée au colloque international organisé à l’université de Chleff en Algérie en novembre 2012.
- « Quel enseignement du français à l’EPSTA et pour quelle méthode ? ». Communication au colloque international à l’université de Skikda en Algérie en novembre 2012.
- « Pour une didactique du français scientifique technique : cas de l’enseignement du français à l’EPSTA », présentée au colloque Savoirs et compétences organisé par l’ARDC à l’université Aix-Marseille en janvier 2013
- « L’enseignement du FLE en Algérie aujourd’hui. », présentée au colloque international « Promouvoir le français aujourd’hui en Espagne » qui a eu lieu en Mai 2013 à l’université de Valence en Espagne.
- Communication au colloque ATIIF/CRELA, qui a eu lieu du 14 au 16 novembre 2013 à Nancy.
- « L’enseignement du français aux étudiants futurs ingénieurs dans le contexte algérien », présentée au colloque « XXXe Congrès de l’APLIUT de Montpellier, 30, 31 mai et 1er juin 2013 sur : Langues de spécialité et professionnalisation.
- « l’évaluation formative dans l’enseignement supérieur » colloque ADMEE 2014 - 26e colloque de l’ADMEE-Europe - Cultures et politiques de l’évaluation en éducation et en formation du 15-01-2014 au 17-01-2014.
- « La langue française en Algérie entre utilité et préjugés », présentée aux IIes Assises du Français au Portugal - du Français en cause aux causes du Français Colloque International Université d’Algarve/ Association portugaise d’études françaises (prix Hervé Delu en 2014 de l’Académie française).
- « Le français langue d’enseignement dans les écoles d’ingénieurs » présentée au Colloque international organisé par le laboratoire LAFRAMA de l’université d’Oran Université d’Oran, site Maraval, les 23 et 24 avril 2014.
- « L’enseignement du français dans le contexte francophone algérien, entre utilité et idéologie. » présentée au colloque « Activités langagières, pratiques pédagogiques et rituels à l’école, dans les pays francophones d’Afrique du Nord et d’Afrique de l’Ouest, en France et en Allemagne 3.-5. Juillet 2014, Université Paris Est Créteil, UPEC »
- « L’enseignement de la sociologie à l’ère de la mondialisation. » présentée au colloque AEEE-ENSECOSS qui a eu lieu à Aix-en-Provence du 27 au 29 Aout 2014.
- « Pour une didactique du français scientifique et technique » présentée au colloque international : Le français sur objectifs universitaires : perspectives théoriques et réalité du terrain le 27 et le 28 avril 2014 à l’université de SAÏDA en ALGERIE.
- « La sociologie en Algérie entre l’idéologie locale et la mondialisation des savoirs », présentée au II Congrès International sur la crise des sciences à l’université de Bejaia en novembre 2015.
- « L’enseignement de la lecture-écriture : un tremplin pour la réussite des études. » présentée au colloque international qui a eu lieu à l’Université de M’Sila en Algérie du 2 au 4 mai 2016. Sur le thème de « Langue de scolarisation et écrit ».
- « La motivation et l’apprentissage » présentée au III Congrès International de Neurosciences 4 et 5 juin 2016.
- « L’évaluation formative des étudiants » présentée au colloque Admee 2017 qui a eu lieu à Dijon.
- « Le rôle des émotions dans l’apprentissage du français dans le contexte universitaire Algérien. Cas des étudiants de première année de l’EPSTA. », Présentée au XIVe Congrès mondial Fédération Internationale des Professeurs de Français, du 14 au 21 juillet 2016 à Liège en Belgique.
- Participation avec une communication orale au colloque doctoral 3e édition organisé par l’université de Nantes les 27 et 28 octobre 2016.
- « Pour un contexte motivationnel dans l’enseignement supérieur » présentée au Colloque sur la qualité de vie à l’école organisé par l’université de Nantes les 1 et 2 juin 2017.
- « Les éducations à…dans les cursus des ingénieurs. Cas des étudiants algériens », colloque Diversité culturelle et citoyenneté. Enjeux éducatifs à l’heure de la globalisation, 12 au 14 octobre 2017.

- Participation avec deux communications orales prévue pour les troisièmes rencontres du RIED qui auront lieu les 18-19-20 juin 2018 à Genève.



Projet de recherche : Etudes des facteurs de migration étudiante Sud-Nord et des intentions de retour ou non-retour : cas des étudiants algériens en France

1. Dans le contexte de mondialisation que nous connaissons depuis les années 1990, nous assistons, à l’échelle de la planète, à une explosion des mobilités et des modes migratoires de toutes sorte (définitives, mais aussi : circulaires, pendulaires etc.) (Wihtol De Wenden C, 2009 et 2010 ; Dapsens S, 2015 ; PichéV,1996 ; Guerassimoff E, 2004 ; Glorius B, 2008 …etc.).
La mondialisation renforce parallèlement la circulation des biens, des services, des informations et des transports. Et la concurrence internationale à tous les niveaux, à commencer par le niveau économique. Ce faisant, elle met en valeur le modèle des sociétés développées et fait naitre des réseaux qui soutiennent et promeuvent les expériences nouvelles de découvertes et de réussites. Dans ce contexte général, les systèmes éducatifs et en particulier les universités ne sont pas en marge de ces transformations. Dans la société de la connaissance d’aujourd’hui, caractérisée par le rôle très important des sciences et des technologies, la poursuite des études assez longues constituent un enjeu majeur pour les pays et pour les individus. Les études supérieures sont considérées comme une voie essentielle de l’autodétermination des individus et de leur épanouissement ; et elles jouent un rôle décisif dans leurs positionnements sociaux (Kunzeler D, 2007). Pour les pays, les systèmes d’enseignement supérieur sont des vecteurs de développement et constituent des domaines de concurrence pour le meilleur positionnement dans ce monde internationalisé. Depuis l’instauration progressive du processus de Bologne dans la construction de l’Europe, qui a gagné par la suite les autres pays, les migrations académiques sont devenues un phénomène mondial. (Garneau S et Mazzella S, 2013 ; Mazzella S, 2010.)
Ces migrations académiques deviennent ainsi un enjeu à la fois pour les pays de départ et pour les pays d’accueil, et soulignent les inégalités entre les régions du monde. (Terrier E, 2009)

2. Les migrations de l’Algérie vers la France sont constantes depuis l’indépendance mais elles ont évolué. Si les migrations de « main d’œuvre » des années 70 impliquaient automatiquement, au moins dans les imaginaires, le retour au pays (Sayad A, 1977), les migrations des élites actuelles n’envisagent pas toujours ce retour. Le projet migratoire est d’autant plus fort et investi que les individus qui le portent se sentent peu reconnus voire lésés dans leur pays ; ils se sentent donc libres de vivre dans des lieux qu’ils ont eux-mêmes choisis. C’est à ce type de migrations que nous nous intéresserons car elles se développent aujourd’hui de façon spectaculaire sans que les Etats émetteurs, et l’Algérie en l’occurrence, aient une prise sur ce phénomène et ses conséquences.
Les études académiques algériennes montrent un désintérêt pour le sujet et ne font que reprendre les écrits des auteurs européens en les traduisant parfois. Ce vide académique ne permet pas de développer une sociologie de la migration désintéressée et objective.

3. Pour comprendre la migration étudiante algérienne, nous envisageons étudier le contexte général du pays de départ, en particulier son système d’enseignement supérieur et son degré de cohérence avec le système social global algérien. La théorie de Durkheim sur l’intégration sociale et culturelle par le système éducatif nous paraît pertinente pour aborder le phénomène. En effet, les politiques éducatives et celles en particulier de l’enseignement supérieur peuvent avoir un impact décisif sur le phénomène migratoire selon qu’elles assurent leurs fonctions de cohésion et d’intégration sociale ou qu’elles échouent à les assurer (Dubet F, Dru-Bellat M et Veretout A, 2010). Le Conseil de l’Europe définit la cohésion sociale comme, la capacité d’une société à assurer le bien-être de tous ses membres, à minimiser les disparités et à éviter la polarisation (2004).
Etant donné son rôle de creuset de l’intégration et de la cohésion, l’université devrait bénéficier d’une politique de l’Etat qui soit à la hauteur de ces attentes importantes pour l’harmonie sociale. Qu’en est-il vraiment des politiques de l’enseignement en Algérie ?