Rechercher






Accueil > Archives > 2019

Louise Weiss (1893-1983) : pacifiste, féministe et Européenne

par Sylvie Chiousse - publié le

Jeudi 16 mai 2019 de 14h à 16h, MMSH, salle 1
Séminaire Gefem/Gecris

"Introduction", Constance DE GOURCY

L"ouise Weiss (1893-1983) : pacifiste, féministe et Européenne", Annette NOGARÈDE (Agrégée d’histoire-géographie, doctorante à la Sorbonne (Paris IV),
CNRS UMR 8138 - SIRICE)

Pendant toute sa vie, Louise Weiss s’est engagée pour ces trois
causes majeures. Infirmière pendant la Première Guerre mondiale, la
jeune agrégée de lettres crée en 1918 la revue internationale l’Europe
Nouvelle et soutient la politique d’Aristide Briand, qu’elle surnomme
« le Pèlerin de la Paix », en faveur de la réconciliation allemande et
d’une « Union fédérale européenne ». Elle soutient la SDN par le
biais de l’École Nouvelle de la Paix. Déçue par l’échec de la sécurité
collective face au nazisme, elle mise désormais sur les femmes et
participe aux campagnes en faveur du vote féminin dans le cadre
de son association La femme nouvelle, créée en 1934. Après la
guerre, elle tourne des reportages en Amérique, Asie, Afrique et au
Moyen-Orient. Lors des premières élections directes au Parlement
Européen en 1979, elle est élue sur la liste gaulliste et appelle dans
son discours d’ouverture à un renouveau européen : « L’Europe
ne retrouvera son rayonnement qu’en rallumant les phares de la
conscience, de la vie et du droit ».

Agenda

Ajouter un événement iCal