Rechercher






Accueil > Actualités

Colloque "Terrains proches, familiers et ordinaires : les voies de la « facilité » ?"

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le


10-11 juin 2021, Espace Philippe Seguin, Aix-en-Provence
salle EPS 003 et en distanciel


Pour vous inscrire, merci de vous enregistrer au lien suivant : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScUakrcD01BExDMVhuSrwi3ccen-9yd9-a6z_lx03Ov-qmfJA/viewform

L’objectif de ce colloque pluridisciplinaire, hébergé par le CHERPA (Sciences Po Aix) et soutenu par l’Observatoire Sociologique du Changement (Sciences Po Paris), sur deux jours, répond à des objectifs multiples : discuter méthodologiquement des terrains proches, familiers et ordinaires des chercheur.e.s afin d’en revenir plus fondamentalement à une épistémologie des terrains d’enquête. Les terrains proches sont courants et même convoités. Pourtant, il sont sous-investis par la littérature scientifique. Dans le cadre du colloque, quatre panels traiteront de différents aspects de ce type d’enquête, allant de l’insertion sur le terrain à la restitution écrite ou audiovisuelle.


Programme en ligne

- JEUDI 1O JUIN 2021

9h 30 – 10h : Accueil des participant.e.s et du public
10h – 10h30 : Introduction du colloque par Philippe Aldrin (Mesopolhis) et les organisateurs.trices du colloque : Jessy Bailly, Lucas Faure, Pauline Proboeuf, Marion Valarcher.

10h45 – 12h45 - Session 1 : Enquêter ses pairs : relations aux semblables et interactions professionnelles
Discussion : Julie Landour (IRISSO, Université Paris-Dauphine)
● Manon Pothet (OSC, Sciences Po Paris) – « Enquêter ses collègues et supérieur·e·s hiérarchiques dans le cadre d’une thèse CIFRE »
Anton Olive-Alvarez (CESP - Mesopolhis) – « Quand les élites sont proches : complaisance méthodologique et différentialisme dans la relation d’enquête »
● Alexandre Perreau-Niel (Atelier SHERPAS - URePSSS) – « Être à la fois acteur et observateur de son objet de recherche. Entre engagement et distanciation »

Pause déjeuner : 12h45 – 14h

Projection-débat : 14h-15h30 - Inconnue(s) dans la 6e. Brignoles, chroniques électorales
Table ronde : « La valorisation des terrains proches »
● Philippe Aldrin (Mesopolhis), coréalisateur du documentaire ;
● Lisa Mandel, dessinatrice de Prézizidentielle, bande-dessinée Sociorama
● Julie Pagis (IRISS), sociologue ayant adapté sa recherche dans Prézizidentielle

Pause : 15h30 – 15h45

15h45 – 17h45 - Session 2 : Rendre des comptes : quelles spécificités de la restitution en terrain proche ?
Discussion : Philippe Aldrin (Mesopolhis)
● Flavie Le Bayon (LEST, Aix-Marseille Université) – « Enquêter auprès des doctorants et des docteurs lorsqu’on est soi-même doctorante : entre proximité expérientielle et distance scientifique à instaurer »
● Adrien Mollaret (Pacte - Université de Grenoble Alpes) - « Enquêter sur son propre milieu social … et rendre des comptes. Le mirage de la facilité en terrain familier ».
● Collectif La Grenade – « Enquêter sur un dispositif d’ouverture sociale dans sa propre institution universitaire ou comment jouer des perturbations liées à la proximité au terrain ? Considérations méthodologiques et conséquences sociologiques »

- VENDREDI 11 JUIN 2021

10h - 12h - Session 3 : Existe-t-il une bonne distance entre engagement militant et recherche ?
Discussion : Julie Pagis (IRIS - EHESS)
● Gabriel Rosenman (CMH - ENS/EHESS) – « Revenir à la grève comme sociologue »
● Audrey Tuaillon Demésy (Université de Franche-Comté) – « Quand l’intime devient public : enjeux et conséquences des relations d’affinité sur le terrain. L’exemple d’une enquête en territoire punk »
● Thomas Chevallier (CERAPS - Université de Lille) – « Les vertus de la méfiance militante envers les chercheur.ses. L’exemple d’une enquête ethnographique dans une association de quartier »

Pause déjeuner : 12h45 – 14h

14h - 16h - Session 4 : Étudier l’intime et composer avec son intimité
Discussion : Lorraine Bozouls (OSC - Sciences Po Paris / LEST -AMU)
● Jessica Pothet (2L2S - Université de Lorraine) - « Enquêter sur la maternité : entre mobilisation et distanciation de l’identité maternelle. Une socialisation réfléchie de la chercheuse »
● Ronan Crezé (CERAPS - Université de Lille) – « Une enquête à la ferme. Reconquête du lien familial et réflexions épistémologiques sur le rapport à un terrain familier »
● Collectif Confinement de classe (Université Paris-Dauphine, PSL et Paris-1) – « Partager l’intime. Retour réflexif sur une expérience d’enquête durant le confinement (avril - juin 2020) »

En guise de conclusion – Jessy Bailly, Lucas Faure, Pauline Proboeuf, Marion Valarcher.

Agenda

Ajouter un événement iCal