Rechercher






Accueil > Actualités

Journée d’étude - "Les sources des pertes au ministère des Armées"

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

mardi 25 mai en distanciel
Programme en ligne

lien zoom matinhttps://univ-amu. fr.zoom.us/j/91959678544 ?pwd=Tk0vQit4TGVqWmdkNWpCcldyRDZtZz09]
lien zoom après-midi

Le projet pluriannuel « Pertes » vise à réinterroger la notion de pertes en période de conflit, tant civiles que militaires, à l’aune des avancées récentes des sciences sociales. Il s’agit également de privilégier les sources, trop souvent inédites ou peu utilisées, qui relatent les pertes, leur caractérisation, leur gestion et leur représentation.
Les archives de la Défense constituent un véritable trésor, au sein duquel l’enjeu des pertes n’est pas des moindres, puisqu’il s’agit pour les responsables militaires et civils de tous niveaux de les prévenir, de les supporter, d’assurer la continuité du service, de remplir les missions fixées et d’établir les droits des personnels et des victimes. Les fonds concernés sont composés de plusieurs dizaines de kilomètres linéaires d’archives, par exemple les documents des pensions de veuves de guerre ou d’invalidité (DAVCC).
Cette journée propose aux historiens et aux chargés de fonds et de collections de se réunir pour identifier ensemble et mieux faire connaître les ressources existantes, les outils de travail et travaux de recherche déjà réalisés sur l’enjeu des pertes, les pistes à explorer et les méthodes d’analyse à privilégier. Il s’agira aussi de contribuer à la réflexion des priorités en matière de collecte, de classement et de valorisation des fonds, mais également de mettre en lumière les obstacles passés et présents dans le recueil et l’exploitation des informations liées aux pertes.
Sous la forme d’un atelier pratique, les participants évoqueront les sources de la quantification des pertes, les différentes catégories de pertes (morts, disparus, blessés, victimes de violences de masse ou de crimes de guerre, etc.) et la gestion en amont et sur le champ de bataille des pertes (planification et en opération), ainsi que leur traitement administratif, financier et aux enjeux sociaux qu’elles recouvrent après les conflits. Il s’agit bien de partir des archives, dans leur diversité, pour établir des pistes prioritaires de recherche et de gestion des fonds.

Conseil scientifique et comité d’organisation : Alain Alexandra, Erica Charters, Paul Lenormand, Edouard Ebel, Benoît Pouget.
Partenaires : Service historique de la Défense — Mesopolhis, Sciences Po Aix, CNRS, AMU— ADES, Aix-Marseille Université – Oxford University

Agenda

Ajouter un événement iCal