Rechercher






Accueil > Actualités

Le débat entre théories élitistes & polyarchiques du pouvoir dans les années 1950-1960 : Floyd Hunter et Robert Dahl

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

24 juin, 14h-16h30, EPS 105
Atelier de lecture et de recherche - "Gouverner la ville"
Séminaire commun aux axes 4 et 6 de MESOPOLHIS - Gouverner la ville. Groupes sociaux spatialisés, institutions locales & politiques urbaines
Coordination et animation des séances : Claire Bénit-Gbaffou & Cesare Mattina
[Présentation et intention de ce cycle d’ateliers en cliquant ici]


Le débat entre théories élitistes & polyarchiques du pouvoir dans les années 1950-1960 : Floyd Hunter et Robert Dahl


Compte rendu de la séance



Pour cette première séance de l’atelier « Gouverner la ville », nous avons souhaité entrer au cœur du débat des Community Power Studies : celui qui oppose les théories élitistes (Elitist) et les théories polyarchiques (Pluralist) du pouvoir et qui structure la controverse autour de « qui gouverne la ville ? ».
S’appuyant sur un travail de monographie urbaine (sur la ville d’Atlanta), Floyd Hunter soutient la thèse d’une concentration du pouvoir au sein d’une élite politico-économique, dont le pouvoir systémique et la force des réseaux laissent peu de place à une ouverture démocratique et à des politiques urbaines alternatives à la poursuite de la croissance.
Robert Dahl (à partir de l’étude de la ville moyenne de New Haven), souligne au contraire la multiplication et la diversité de centres de pouvoirs, qui varient au cours du temps, selon les enjeux et les secteurs d’intervention dans la ville.
Ce débat a structuré la controverse scientifique à partir des années 1950 jusqu’à aujourd’hui, sous diverses formes et divers concepts (gouvernance, régime urbain, coalitions de croissance, néolibéralisation, municipalisme, etc.).

Nous avons choisi quelques extraits des deux livres clés, au fondement de ce débat :
- Hunter, F, 1953, Community Power Structure : A Study of Decision Makers, University of North Carolina Press.
- Dahl R, 1961, Who Governs ? Democracy and Power in an American City, New Haven, Yale University Press, [2nd edition 1989].

Voici les extraits que nous avons sélectionnés, en cherchant pour chaque auteur à présenter les éléments qui
- ont un intérêt théorique ou méthodologique, au cœur du débat oligarchique/polyarchique
- montrent le jeu entre l’approche théorique et empirique dans les villes d’étude respective.

Nous avons conscience que peu d’entre vous auront le temps de lire / de tout lire, aussi nous vous proposons de vous guider dans vos choix de lecture.
Floyd Hunter Community Power structure. A study of decision makers

Contenu Intérêt Texte
Ch 1-Intro

5 pages (plus la page de titre et table des matières)

Trace l’objectif de l’ensemble de l’ouvrage https://amubox.univ-amu.fr/s/8zRnTpw6kRWZ3Q4
Ch 4- The structure of Power in Regional city

22 pages (dont 6 de schémas et tableaux)

Intérêt méthodologique (approche réputationnelle) et conceptuel (réseaux de pouvoir) Au cœur du débat avec Dahl, et de l’opposition entre les deux écoles de pensée https://amubox.univ-amu.fr/s/AEFn4iHsdJ8JYJx
Ch 8 – Projects, Issues and Policy

17 pages (dont 3 tableaux)

Etude de cas – ce que font les réseaux et sous-groupes de pouvoir aux choix de politiques urbaines (y compris le sous-groupe Noirs américains) Mise en application sur l’étude de cas / consolidation théorique https://amubox.univ-amu.fr/s/TEpqk9CJAJHbdjR


Robert Dahl, Who governs ? Democracy and power in an American City. EN FRANCAIS !

Contenu Intérêt Texte
Ch 1-The nature of the problem

6 pages (plus la page de titre et la table des matières)

Trace l’objectif de l’ensemble de l’ouvrage https://amubox.univ-amu.fr/s/B3cF52qkCwmTiZm
Extraits divers (ch 8, 14, 15, 19, 24, 27)
– la strate politique, la notion d’influence, mobilisation, stabilité et changement
Développements théoriques sur le pouvoir, sa nature, sa mesure, en démocratie Des perles conceptuelles et théoriques https://amubox.univ-amu.fr/s/GDPtfd6Zn9dynCb
Ch 10 – Leaders in Urban Development

35 pages + 2 pages de méthodologie (anglais)

Etude de cas sur New Haven – comment Dahl démontre l’inexistence d’une élite décisionnaire Au cœur du débat avec Hunter, montre la mise en application de la méthodologie https://amubox.univ-amu.fr/s/PS7RtQqxNRAA2yn

_

Agenda

Ajouter un événement iCal