Rechercher






Accueil > Actualités

Le débat entre théories élitistes & polyarchiques du pouvoir - Séance 2 : lectures et mises en débat des travaux de Floyd Hunter et de Robert Dahl

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

30 septembre 2021, 14h-16h30, MMSH, salle A.154
Atelier de lecture et de recherche - "Gouverner la ville"
Lien zoom
ID de réunion : 986 7943 2949 - Code secret : 469012


Séminaire commun aux axes 4 et 6 de MESOPOLHIS - Gouverner la ville. Groupes sociaux spatialisés, institutions locales & politiques urbaines
Coordination et animation des séances : Claire Bénit-Gbaffou & Cesare Mattina
[Présentation, intention de ce cycle d’ateliers et calendrier des séances en cliquant ici]

(Rappels de la séance 1 et compte rendu ici).


Pour cette deuxième séance de l’atelier « Gouverner la ville », nous avons souhaité continuer les discussions entamées lors de la première séance autour d’extraits des ouvrages respectifs de Floyd Hunter sur Atlanta (1953), et Robert Dahl sur New Haven (1961), à partir de trois textes qui les mettent explicitement en débat et font eux-mêmes date dans les Community Power studies.


Ces trois textes de glose, d’exégèse et de débat robuste, mettent en lumière et en discussion les choix méthodologiques et disciplinaires de chacun des deux auteurs ; en consolident, en discutent et en étendent les concepts, montrant combien ces ouvrages et le débat qu’ils ouvrent constituent une source d’inspiration pour tout ce champ de la littérature.
Nous avons choisi trois articles, mettant chacun en débat les auteurs de manière différente :

Références Contenu et intérêt pdf
Peter Bachrach and Morton Baratz, 1962, “Two faces of power”, The American Political Science Review, 1962, 56(4), p.947-952 Explique l’opposition théorique sur « qui gouverne », par des considérations essentiellement disciplinaires et méthodologiques.
Aborde de façon critique la méthodologie de Robert Dahl (considère à peine celle de Floyd Hunter), en introduisant l’idée des « deux faces du pouvoir » et de la
« mobilisation du biais » dans l’agenda et le choix des « sites de décision » observés par Dahl
William Domhoff, 2005, “Who Really Ruled in Dahl’s New Haven ?”, unpublished paper, 25 p. Applique certaines méthodes de Hunter sur le terrain de Dahl pour en
contester les conclusions (ce faisant les explicite, de manière empirique et
claire) et met de fait en pratique les recommandations de Bachrach et Baratz, en s’appuyant sur une approche contextualisée dans le temps
Clarence Stone, 1988, “Preemptive Power : Floyd Hunter’s "Community Power Structure" Reconsidered”, American Journal of Political Science, 32(1), p.82-104. Dans une tentative de dépasser l’opposition entre théories élitistes et
polyarchiques, développe les intuitions de Hunter et les conceptualise, notamment autour de la notion de preemptive power

Agenda

séminaire

  • Jeudi 2 décembre 14:00-16:30 -

    Le débat entre théories élitistes & polyarchiques du pouvoir - Séance 2 : lectures et mises en débat des travaux de Floyd Hunter et de Robert Dahl

Ajouter un événement iCal