Rechercher






Accueil > Actualités

Colloque international "Le vote en contexte(s)"

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

23 & 24 septembre 2021, Université Paris-Dauphine / PSL
ANR AlcoV - Analyse localisée et comparative du vote
- Conditions d’accès et programme

Ce colloque international entend contribuer au renouvellement des études électorales, et plus largement des sociologies du vote et de la politisation, et proposer un bilan critique des approches « contextuelles » du vote qui se sont développées depuis deux décennies aux États-Unis et en France. Celles-ci proposent de relire l’ancrage social des rapports au politique et des choix électoraux en prêtant une attention renouvelée à l’appartenance aux groupes primaires (famille, amis, collègues, groupes d’appartenance) et aux interactions, en particulier les conversations, sollicitations, rappel à l’ordre et micro-pressions, qui jalonnent les périodes électorales.
L’objectif de ce colloque est ainsi d’identifier la place et les apports des approches françaises de l’analyse contextuelle, qui se distinguent notamment par leur originalité méthodologique (recours à des approches ethnographiques et à des entretiens biographiques approfondis, attention spécifique aux appartenances de classe et à la construction des identifications socio-politiques). Mais, il s’agit aussi d’établir un dialogue critique, théorique et méthodologique, avec d’autres courants de sciences sociales pour mieux saisir les effets du « contexte » et, plus largement, pour mieux structurer théoriquement cette notion. En effet, la notion de contexte pose toute une série de problèmes qui tiennent à la définition, parfois fluctuante, de ce que sont les « contextes ». Ces derniers renvoient à la fois à un ancrage territorial et un environnement socio-économique local ou national, à une position sociale, à l’appartenance à des groupes (famille, amis, collègues, coreligionnaires), à des interactions concrètes avec ses proches, à l’effet d’institutions socialisatrices (comme l’école, l’usine, l’Église) ou encore aux caractéristiques de l’offre et de la structuration politiques sur un territoire. On peut faire l’hypothèse que le contexte du vote est l’addition de tous ces contextes, mais reste néanmoins à hiérarchiser et articuler ces différents niveaux et l’analyse de leurs effets sur les processus de politisation.

Cette manifestation scientifique a donc pour ambition de constituer un carrefour de discussion et d’échange à propos des apports et des limites des analyses contextuelles du vote en ouvrant un dialogue entre la science politique et d’autres sciences sociales, comme la géographie, la sociologie de la socialisation, ou encore les sciences sociales du travail.

Le colloque s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par ANR : le projet ALCoV (Analyse Localisée Comparative du Vote – ANR‐16‐CE41‐0008 – coordonné par E. Agrikoliansky), qui associe depuis 2016 une quarantaine de chercheuses et de chercheurs autour d’une enquête sur le vote, les électrices et les électeurs dans la France contemporaine.

Cette manifestation scientifique est organisée avec le soutien de l’Université Paris Dauphine-PSL et de 5 laboratoires de recherche en sciences sociales : IRISSO, UMR CNRS INRAE 7170-1427 Université Paris Dauphine– PSL ; CESSP, UMR 8209, EHESS et Université de Paris 1 ; MESOPOLHIS, UMR 7064, Sciences Po Aix et Aix-Marseille Université ; CRESPPA, UMR 7217, Universités Paris 8 et Paris-Ouest Nanterre ; CURAPP-ESS, UMR 6054, Université de Picardie.

Agenda

Ajouter un événement iCal